L'idéal c'est Lidl.
Monkey bread au chocolat

La recette a été ajoutée aux favoris.

Voir les favoris

La recette a été retirée des favoris.

Voir les favoris

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Ingrédients

500 g g Farine Farine
1 c-à-c c-à-c Sel Sel
40 g g Sucre Sucre
30 g g Levure Levure
(fraîche, émiettée)
300 ml ml Lait Lait
(tiède)
50 g g Beurre Beurre
(mou)

20 g g Cacao en poudre Cacao en poudre
1 c-à-c c-à-c Cannelle moulue Cannelle moulue
30 g g Amandes Amande entière
(moulues)
60 g g Sucre de canne Sucre de canne
50 g g Beurre Beurre
(fondu)

1 Chocolat Chocolat
(Way to go, type au choix)

Monkey bread au chocolat

Cette recette a été appréciée

Cette recette n'a pas été appréciée

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

2:50 h
(16)

Préparation

  • mélanger la farine et le sel et former un puits au centre
  • délayer la levure dans un peu de lait avec le sucre, mélanger jusqu’à dissolution de la levure puis verser dans le puits
  • saupoudrer d’un peu de farine et laisser reposer env. 15minutes
  • ajouter le lait restant et le beurre mou puis pétrir 8-10minutes jusqu’à obtention d’une pâte souple
  • couvrir et laisser lever au double du volume env. 45minutes
  • mélanger le cacao en poudre, la cannelle, les amandes et le sucre roux
  • hacher finement la moitié du chocolat
  • bien graisser le moule à kouglof
  • diviser la pâte en 30portions et en faire des boules
  • les badigeonner de beurre fondu refroidi puis les rouler dans le cacao
  • disposer les pâtons dans le moule à kouglof en les parsemant d’éclats de chocolat
  • couvrir et laisser lever encore une fois env. 45 minutes
  • préchauffer le four à 180degrés (chaleur sole-voûte)
  • enfourner le monkey bread pour env. 30minutes dans la partie inférieure du four, laisser refroidir un peu, puis démouler délicatement
  • en parallèle, faire fondre au bain-marie le chocolat restant
  • pour terminer, napper le monkey bread de chocolat fondu

Astuce:

  • incorporer les éclats de chocolat directement à la pâte

(Recette de René Schudel)